Archive for the ‘Non classé’ Category

août
06
2021

FFB : Une relance menacée

Author: DLR

20210707095639_FFBLa FFB note un redémarrage partiel du bâtiment depuis le début 2021 et une accélération certaine des prises de commandes. C’est notamment le cas en amélioration entretien, qui compte pour plus de 58 % de l’activité bâtiment.

L’enquête réalisée par les Cellules économiques régionales de la construction pour le compte de la FFB révèle ainsi une progression du volume de chiffre d’affaires de 10 % au premier trimestre 2021. L’évolution ressort légèrement en retrait par rapport au premier trimestre 2019, ce qui montre que l’effet de la crise sanitaire pèse encore.

Tel n’est pas le cas de la rénovation énergétique, segment en hausse de 10 % sur un an, mais aussi de plus de 1 % sur deux ans. Par ailleurs, l’évolution favorable de l’amélioration-entretien vaut principalement pour le logement. Il faut y voir le succès indéniable de « MaPrimeRénov », mais peut-être aussi l’effet du volume record des transactions dans l’ancien, avec près de 1,1 million de logements vendus sur douze mois à fin mars 2021, ainsi que des travaux provoqués par les phases de confinement et de télétravail de ces derniers mois.

Il n’en pas de même pour le neuf, même si le logement l’individuel accélère très nettement. Si l’on se réfère aux chiffres de 2019 pour éviter l’effet de base provoqué par le confinement du printemps 2020, les mises en chantier et permis progressent de 5 % et 15 % au premier quadrimestre 2021, alors que les ventes dans le diffus s’affichent à +17 %. La machine est donc relancée, même si l’on ne peut exclure une double anticipation derrière cette montée en régime : celle de la transformation des recommandations du HCSF en règlementation début juillet pour les accords de prêts, et celle de la RE2020 pour les permis signés à compter du 1er janvier 2022.

La tendance s’avère bien moins plaisante pour le collectif. Le redressement des mises en chantier d’environ 4 % par rapport au premier quadrimestre 2019 ne saurait masquer l’effondrement des permis (-10%), en ligne avec celui des ventes et mises en ventes des promoteurs, respectivement à -4 % et -9 % entre les premiers trimestres 2019 et 2021.

Plus en détail, les données officielles montrent que la crise de la production de logements se concentre clairement sur le collectif en zones réputées tendues, soit les zones A et B1, où les permis reculent de 7 % par rapport au premier quadrimestre 2019, soit 6 900 logements autorisés de moins. Tous les autres segments s’affichent en hausse, y compris le collectif en B2 et C qui ressort à
+9 %.

Le choc reste plus violent encore pour le non résidentiel neuf. Les surfaces commencées abandonnent 16 % au regard du premier quadrimestre 2019 et les surfaces autorisées, 22 %. Au global, le neuf pèse donc bien sur la relance et en retarde les effets.

Posted in: Non classé No Comments

août
06
2021

La construction de logements en sortie de tunnel ?

Author: DLR

mini_20150612132241_CONSTRUCTION_2015De mars à mai 2021, les logements autorisés sont en hausse (+2,3 %) par rapport aux trois mois précédents. Durant cette période, le nombre de logements autorisés a été inférieur de 1,7 % à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement (mars 2019 à février 2020).

Au cours des trois derniers mois, les logements commencés sont en progression (+7,7 %) par rapport aux trois mois précédents. On estime que les mises en chantier ont été plus nombreuses en moyenne pendant cette période (+5,4 %) qu’au cours des douze mois précédant la crise sanitaire.

Au cours des douze derniers mois, 422 800 logements ont été autorisés à la construction, soit 5 300 de plus qu’un an plutôt (+1,3 %).

Dans le même temps, environ 390 600 logements ont été mis en chantier, soit
34 300 de plus (+9,6 %) qu’à la même période de 2020. Toutefois, ces progressions s’expliquent en partie par le fait que la période antérieure de comparaison inclut le premier confinement, où les autorisations ont fortement reculé et de nombreux chantiers n’ont pas pu démarrer du fait des contraintes sanitaires.

En ce qui concerne les locaux non résidentiels, de mars à mai 2021 les enregistrements d’autorisations à la construction s’élèvent à 8,9 millions de m², soit une augmentation de 63,1 % par rapport aux mêmes trois mois de l’année 2020. Cependant, ces trois derniers mois (de mars à mai 2020) avaient été très affectés par le premier confinement et ne constituent donc pas une référence pertinente. Il serait donc préférable de les mettre en perspective par rapport à ceux de 2019, en net retrait (- 12,9 %).

Toujours de mars à mai 2021, 6,2 millions de m² de mises en chantier de locaux non résidentiels ont été enregistrés, là aussi en forte hausse (+68,3 %) par rapport à la même période de l’année 2020. Toutefois, ces surfaces commencées sont inférieures de 7,5 % à celles enregistrées lors des mêmes trois mois de l’année 2019. De juin 2020 à mai 2021, 36,1 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction, en légère baisse (-0,7 %) par rapport aux douze mois précédents.

Posted in: Non classé No Comments

mai
18
2021

Construction de Logements : Résultats à fin Mars 2021

Author: DLR

mini_20150612132241_CONSTRUCTION_2015Malgré une très légère reprise des autorisations de permis de construire, et un rebond prononcé des mises en chantier, les chiffres de la construction se situent toujours très en dessous de la période précédant le premier confinement, selon les chiffres délivrés fin avril 2021 par le ministère de la Transition écologique.
Au premier trimestre 2021, les logements autorisés ont légèrement progressé (+1,0%) par rapport au dernier trimestre 2020. Sur l’ensemble des trois derniers mois, le nombre de logements autorisés est inférieur de 3,1% à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement (mars 2019 à février 2020).
Au cours de ce premier trimestre, les logements commencés sont estimés en hausse de 3,2% par rapport aux trois mois précédents. Durant les trois derniers mois, les mises en chantier sont estimées à un niveau supérieur (+1,9%) à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement.
Sur les douze derniers mois, 384 300 logements ont été autorisés à la construction, soit 71 200 de moins qu’au cours des douze mois précédents (-15,6%). Dans le même temps, on estime que 366 000 logements ont été mis en chantier, soit 13 900 de moins (-3,7%) que pendant les douze mois précédents.
Construction de locaux à fin Mars 2021
Au premier trimestre 2021, les enregistrements d’autorisations à la construction de locaux non résidentiels s’élèvent à 8,1 millions de m² et sont en légère baisse (-2,2%) par rapport au premier trimestre de l’année 2020. Cette évolution en glissement annuel représente une nette amélioration en comparaison de celle observée de décembre 2020 à février 2021 (-21,5%) par rapport à la période de décembre 2019 à février 2020.
Toujours au premier trimestre 2021, 5,7 millions de m² de mises en chantier de locaux non résidentiels ont été enregistrés, en recul (-7,1%) par rapport à la même période un an plus tôt. Toutefois, cette évolution serait positive (+1,1%) si on excluait de l’analyse les chantiers de plus de 15 000 m² inclus du fait de leur enregistrement tardif, mais qui avaient en réalité démarré avant la période prise en compte.
D’avril 2020 à mars 2021, 33,8 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction, en forte baisse (-15,0%) par rapport aux douze mois précédents. Durant cette même période, avec 23,4 millions de m², les enregistrements de mises en chantier ont également nettement reculé (-14,4% par rapport aux douze mois précédents).

Posted in: Non classé No Comments

avr
16
2021

Construction de logements neufs au 4ème trimestre 2020

Author: DLR

mini_20150612132241_CONSTRUCTION_2015De novembre 2020 à janvier 2021, les logements autorisés ont progressé de 9,6 % par rapport au trimestre précédent. Après une évolution régulière de juillet à novembre, les autorisations se sont repliées en décembre 2020 et stabilisées en janvier 2021.
Sur l’ensemble des trois derniers mois, le nombre de logements autorisés est resté inférieur de 10,6 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement (décembre 2019 à février 2020), et de 4,2 % à la moyenne des douze mois précédents. Au cours des trois derniers mois, les logements commencés, révisés à la baisse depuis 2018 , sont estimés en repli de 11,2 % par rapport aux trois mois précédents, en données CVSCJO.
Sur l’ensemble de ces trois mois, les mises en chantier sont estimées à un niveau inférieur de 12,1 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement, et de 8,9 % à la moyenne des douze mois précédents.
Au cours des douze derniers mois, 377 600 logements ont été autorisés à la construction, soit 73 500 de moins qu’au cours des douze mois précédents (-16,3 %). Dans le même temps, on estime que 344 900 logements ont été mis en chantier, soit 44 000 de moins (-11,3 %) que pendant les douze mois précédents.
Locaux non résidentiels : Que ce soit sur le front des autorisations ou des mises en chantier de locaux non résidentiels, leur recul accuse des baisses révélatrices du marché actuel. Ainsi, de novembre 2020 à janvier 2021, les autorisations s’élèvent à 8,5 millions de mètres carrés, soit une baisse de -15,6 % par rapport aux mêmes trois mois un an plus tôt. Cette évolution décroissante en glissement annuel est assez proche de celle observée au dernier trimestre 2020 (-14,5 %).
Sur cette même période, 5,9 millions de m² de mises en chantier de locaux ont été enregistrés, en net recul (-21,4 %) par rapport à la même période un an plus tôt.
Sur un an (février 2020 à janvier 2021), 33,5 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction là aussi en baisse de – 19,1 % par rapport aux douze mois précédents. Au cours de cette même période, avec 23,1 millions de m², les enregistrements de mises en chantier ont également nettement reculé (-18,4 % par rapport aux douze mois précédents).
Commercialisation de logements neufs : Au cours de l’année 2020, 99 500 logements neufs ont été réservés en France métropolitaine, soit 31 500 de moins qu’en 2019 (-24,1 %). Dans le même temps, avec 82 300 mises en vente, l’offre s’est repliée un peu plus fortement (-27,5 %, – 31 150 logements). Cette contraction d’environ un quart du marché des logements neufs est principalement due à la crise sanitaire. En particulier, le premier confinement a eu un impact très fort sur les mises en vente et les réservations du deuxième trimestre 2020, et ce déficit n’a pas été rattrapé au cours des trimestres suivants.
Au quatrième trimestre 2020, c’est la demande qui recule davantage que l’offre, par rapport au quatrième trimestre 2019 (respectivement -24,5 % et -18,8 %). Les évolutions sont très proches dans le collectif et dans l’individuel.

Posted in: Non classé No Comments

jan
20
2021

Construction de logement (1) : résultats à Novembre 2020

Author: DLR

mini_20150612132241_CONSTRUCTION_2015Rebond ou pas rebond ?… Toujours est-il que les derniers chiffres officiels de la construction de logements rendus public fin décembre 2020, font état d’une amélioration sensible de l’activité, ce qui laisse présager un redressement pour les mois à venir…

Selon le service des statistiques du gouvernement, de septembre à novembre, les autorisations de logements se sont nettement redressées à +18,7% par rapport à la période de juin à août 2020. Sur l’ensemble des trois mois, le nombre de logements autorisés est toutefois resté inférieur de 10,9% à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement, et de 4,6% à la moyenne des douze mois précédents.
Sur les trois mois de la rentrée, les logements commencés sont eux en repli de 8,6% par rapport aux trois mois précédents. Toutefois, cette période de juin à août avait connu un nombre particulièrement élevé d’ouvertures de chantier (+6,1%) par rapport à la moyenne de décembre 2019 à février 2020), explique le service statistique.

Ainsi, les logements commencés de septembre à novembre sont estimés à un niveau inférieur de 3,1 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement, et de 0,3 % à la moyenne des douze mois précédents.

Sur un an, de décembre 2019 à novembre 2020, 389 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 51 500 de moins qu’au cours des douze mois précédents (-11,7 %). Dans le même temps, on estime que 381 900 logements ont été mis en chantier, soit 24 200 de moins (-6,0 %) que dans les douze mois précédents.

Construction de locaux à fin novembre 2020
De septembre à novembre 2020, les enregistrements d’autorisations à la construction de locaux non résidentiels s’élèvent à 10,3 millions de m² et sont en baisse (-3,0 %) par rapport aux trois mêmes mois de l’année précédente. Cette décroissance serait plus marquée (-7,1 %) sans la récupération tardive de quatre gros permis logistiques en région Centre-Val de Loire. L’évolution en glissement annuel est moins favorable que sur la période d’août à octobre 2020 (+2,9 % par rapport à la même période de l’année précédente, -1,6 % sans les quatre permis reçus en retard susmentionnés)

Sur les trois derniers mois, 7 millions de m² de mises en chantier de locaux non résidentiels ont été enregistrés, soit une forte baisse de 14,0 %, plus marquée que celle observée d’août à octobre 2020 (-4,7 %) par rapport à la même période de l’année précédente. En un an, de décembre 2019 à novembre 2020, 34,7 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction, en forte baisse (-17,1 %) par rapport aux douze mois précédents. Durant cette même période, avec 23,9 millions de m², les enregistrements de mises en chantier ont également nettement reculé (-16,2 % par rapport aux douze mois précédents).

(1) Avertissement : les estimations des mises en chantier sont plus fragiles que d’habitude du fait des perturbations liées à la crise sanitaire de l’activité et de la collecte dans la base Sit@del2 (remontées tardives de certaines données). La méthode a dû être adaptée pour s’ajuster à ces perturbations. Dans ce contexte, les estimations des mises en chantier présentées en cette période peuvent donner lieu à des révisions plus importantes qu’avant la crise sanitaire.

Posted in: Non classé No Comments

déc
22
2020

Commercialisation des logements neufs, résultats au 3ème trimestre

Author: DLR

20200615133338_logementAu cours du troisième trimestre 2020, 24 300 logements ont été réservés en France métropolitaine, soit presque 3 200 de plus qu’au deuxième trimestre 2020, marqué par le confinement général de la population de la mi-mars à la mi-mai. Ce niveau reste cependant inférieur à celui observé un an plus tôt (-16,0 % par rapport au troisième trimestre 2019), tandis que les annulations de réservations progressent (+14,7 % par rapport au troisième trimestre 2019). Il ne s’agit donc pas d’un retour à la normale pour les achats de logements neufs des ménages. La baisse des réservations est plus marquée dans le collectif (-16,5 %) que dans l’individuel (-9,2 %).

Les mises en vente de logements ont fortement baissé entre fin 2019 et début 2020, et stagnent depuis à un niveau bas, proche de 20 000 logements par trimestre. Elles ont d’abord pâti de la mise en place du confinement à la fin du premier trimestre, puis ce dernier a très fortement limité la commercialisation de logements neufs au deuxième trimestre, alors que les variations saisonnières habituellement observées en font un pic d’activité immobilière. Le déconfinement ne semble pas encore avoir permis la reprise des mises en vente. Au troisième trimestre 2020, elles reculent donc fortement (-24,4 %) par rapport au troisième trimestre 2019. Le repli est nettement plus marqué dans l’individuel (-30,6 %) que dans le collectif (-24,0 %).

Après plusieurs trimestres de hausse, le prix moyen des appartements vendus au troisième trimestre ralentit (+0,6 % par rapport au troisième trimestre 2019), et celui des maisons se réduit légèrement (-1,5 %).

Consulter les résultats :
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publicationweb/preview/daac513b80b39fb9b7806d8c88953d89

Posted in: Non classé No Comments

déc
22
2020

Résultats de la construction à fin octobre 2020

Author: DLR

mini_20150612132241_CONSTRUCTION_2015Les autorisations de logements poursuivent en octobre leur redressement progressif mais restent à un niveau inférieur de 15 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement (décembre 2019 à février 2020), en données CVS-CJO.

Dans le même temps, après un été et surtout un mois d’août inhabituellement actifs, on estime que les mises en chantier de logements sont revenues depuis septembre à un niveau proche de la moyenne des trois mois précédant le premier confinement.

Sur un an, de novembre 2019 à octobre 2020, les nombres de logements autorisés et mis en chantier seraient quasiment identiques (respectivement 386 400 et 386 300), soit respectivement 53 700 (-12,2 %) et 21 400 (-5,2 %) de moins qu’au cours des douze mois précédents.

Logements autorisés

Sur un an, de novembre 2019 à octobre 2020, 386 400 logements ont été autorisés à la construction, soit 53 700 de moins qu’au cours des douze mois précédents (-12,2 %).

Les autorisations de logements collectifs ordinaires (- 17,0 %) ont davantage baissé que celles de logements individuels groupés (-10,3 %) et de logements individuels purs (-8,4 %). Les logements en résidence sont quasiment stables (+0,8 %).

Logements mis en chantier

Au cours des douze derniers mois, de novembre 2019 à octobre 2020, 386 300 logements auraient été mis en chantier, soit 21 400 de moins (-5,2 %) que dans les douze mois précédents.

Les logements individuels groupés (-8,8 %) ont davantage diminué que les logements individuels purs (-7,0 %) et les logements collectifs ordinaires (-6,0 %). Les logements en résidence ont augmenté (+12,2 %).

Construction de logements, résultats à fin octobre 2020

Construction de locaux, résultats à fin octobre 2020

Posted in: Non classé No Comments

sept
29
2020

Résultats de la construction à fin juillet 2020

Author: DLR

mini_20150612132241_CONSTRUCTION_2015Après une chute en mars et avril pendant le confinement, puis une reprise progressive en mai et juin, les autorisations et ouvertures de chantiers de logements se sont légèrement repliées en juillet 2020, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO).
Cependant, de mai à juillet 2020, suite au confinement, la reprise des mises en chantier a été plus forte que celle des autorisations. De ce fait, le niveau des mises en chantier en juillet 2020 n¹est inférieur que de 8 % à la moyenne des trois mois entiers précédant le confinement (décembre 2019 à février 2020). En revanche, le nombre de logements autorisés à la construction en juillet 2020 est encore inférieur de 28 % à la moyenne des trois mois précédant le confinement, en données CVS-CJO.
De mai à juillet 2020, les logements commencés ont connu un fort rebond (+25,2%) par rapport aux trois mois précédents (février à avril), en données CVS-CJO. Pendant les trois mêmes mois, les autorisations de logements ont été inférieures (-8,4%) à celles des trois mois précédents (février à avril). En effet, outre leur reprise moins rapide que celle des mises en chantier, les autorisations étaient très élevées juste avant le confinement, en février et pendant la première quinzaine de mars.
Sur un an, d’août 2019 à juillet 2020, les logements autorisés et les logements mis en chantier ont diminué (respectivement -12,1% et -8,4%) par rapport aux douze mois précédents.

Logements autorisés
En un an, d’août 2019 à juillet 2020, 394100 logements ont été autorisés à la construction, soit 54200 de moins qu’au cours des douze mois précédents (-12,1%).
Les autorisations de logements collectifs ordinaires (-16,9%) et de logements individuels groupés (-10,8%) ont davantage baissé que celles des logements individuels purs (-6,6%) et des logements en résidence (-2,4%).

Logements mis en chantier
D’août 2019 à juillet 2020, 374700 logements ont été mis en chantier, soit 34200 de moins (-8,4%) qu’au cours des douze mois précédents.
Les logements individuels groupés ont davantage baissé (-12,5%) que les logements individuels purs et les logements collectifs ordinaires (respectivement -7,6% et -8,8%). Les logements en résidence ont moins diminué (-2,4%).

Commercialisation des logements neufs
Au cours du deuxième trimestre 2020, marqué par le confinement général de la population jusqu’à la mi-mai, 20400 logements neufs ont été réservés en France métropolitaine. Les réservations se contractent fortement par rapport au deuxième trimestre 2019 (-41,7%), avec un recul plus marqué dans le collectif (-42,3%) que dans l’individuel (-33,1%) tandis que les annulations de réservations sont en forte hausse (+31,4%).

Construction de logements – Résultats à fin juillet 2020 (France entière) :
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publicationweb/preview/9b4b2b99e8225271538d46f5b5f92190

Construction de locaux – Résultats à fin juillet 2020 (France entière) :
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publicationweb/preview/cec370a6f4f6d0c4528ded85fc4a0338

Commercialisation des logements neufs
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publicationweb/preview/98f6869b5508003b3a11c64c5a8943b0

Posted in: Non classé No Comments

juil
10
2020

Appel à projet de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse

Author: DLR

20200708170349_FFB_AuraGrâce aux interventions de Martial SADDIER, Président du Comité de Bassin Rhône-Méditerranée et Patrick MIGNOLA, Président du Groupe Modem à l’Assemblée Nationale et Député de la Savoie, l’Agence de l’Eau adapte et élargit temporairement ses règles d’interventions en lançant un appel à projet Plan de rebond Eau, Climat, Biodiversité de 180 millions d’euros.

Philippe Lansard, Président de la FFB Auvergne-Rhône-Alpes, se réjouit de ce dispositif qui arrive à point nommé pour développer l’investissement des collectivités et soutenir l’activité des entreprises du bâtiment qui réaliseront une partie de ces aménagements.

Lire le communiqué de presse :
https://www.dlr.fr/fichiers/20200708141957_FFB_AURA_CP_eau.pdf

20200708142638_AURA_eau

Posted in: Non classé No Comments

juil
10
2020

Résultats de la construction à fin mai 2020

Author: DLR

mini_20150612132241_CONSTRUCTION_2015De mars à mai 2020, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), les autorisations de logements à la construction et les mises en chantier ont fortement diminué (dans des proportions identiques de – 45,8 % pour les deux) par rapport aux trois mois précédents, du fait du confinement et des contraintes liées à la crise sanitaire. Cela représente 56 000 logements autorisés en moins, et 47 800 logements commencés en moins, par rapport aux trois mois précédents (en données CVS-CJO).

Sur un an, de juin 2019 à mai 2020, les logements autorisés ont diminué de 39 600 logements (-8,8 %) par rapport aux douze mois précédents. Les logements mis en chantier ont baissé de 41 700 unités (-10,2 %).

Logements autorisés

En un an, de juin 2019 à mai 2020, 409 600 logements ont été autorisés à la construction, soit 39 600 de moins qu’au cours des douze mois précédents (-8,8 %).
Toutes les catégories de logements ont diminué même si la baisse sur douze mois est plus forte pour les logements collectifs ordinaires (-12,9 %). Les autorisations de logements individuels purs, de logements individuels groupés et de logements en résidence ont également baissé (respectivement -3,7 %,  -6,8 % et -3,4 %).

Logements mis en chantier

De juin 2019 à mai 2020, 368 800 logements ont été mis en chantier, soit 41 700 de moins (-10,2 %) qu’au cours des douze mois précédents.

Toutes les catégories de logements ont diminué dans des proportions similaires (respectivement -10,0 %, -10,3 %, -11,7 % et -8,4 % pour les logements collectifs ordinaires, individuels purs, individuels groupés et les logements en résidence).

Construction de logements – Résultats à fin mai 2020 (France entière) :
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publicationweb/286

Construction de locaux – Résultats à fin mai 2020 (France entière) :
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/publicationweb/285

Posted in: Non classé No Comments